wicked lands

these violent delights have violent ends

{da capo} réécrire sur des mots rompus

Aller à la page : 1, 2  Suivant
{adagio}
identité
cléanthe finnegan {h i n o s}
et les grands-parents remontent à la surface son nom long comme excalibur émergée du lac. ils se plaisent à l'accueillir d'un sourire, ils s'exclament d'un rire que voilà notre petit cléanthe gwenael finnegan, les jours furent longs sans toi ! {h a h a}
surnom(s)
fut une époque - encore bien jeune - où il gagnait sa reconnaissance sous le nom d'ossian. petit comédien d'une troupe d'amis, il était réputé bavard et grand orateur, improvisant répliques et discours à ses heures. il est parti, rejoindre un amour imaginaire, entretenir les lampadaires. ossian fané, de la lenteur de ses mesures s'expriment ses aises quotidiennes. adagio, c'est ainsi qu'on le hèle pour lui réclamer une piste, entre deux étals ou sur la scène. mais certains le connaissent sous d'autres appellations plus familières : nael, finn, clé, tout ce qui réfère à l'hinos, qui, quant à lui, vous aura bien oublié.
âge
vingt-quatre ans. et bientôt ce sera le premier quart de cent ans.
genre
{t h e y} attifé d'une enveloppe masculine, ce n'est pas pour autant qu'adagio quémande la médecine. asclepios évincé, faire de sa vie, de sa chair, le sanctuaire de ses reconnaissances identitaires. il n'a pas besoin de se creuser les pores, façonner les courbes. il s'aime ainsi, fier de son corps, car son esprit affirmé se sait non-genré.  
orientation
pansexuel.le
occupation
{e x i r e} falotier & violoniste. d'une désuétude, éclairer le chaos. on sait bien, c'est connu, que le nord n'a guère besoin de bras pour accrocher ses lumières. elles le font toutes seules. il a ses préférences. chaque nuit, il s'évertue à faire naître des luminaires quelques éclats, qui pourront rassembler les égarés. appuyé contre un réverbère, adagio fait chanter son violon. il offre ses accords à la rue, à la nuit, amoureux de l'ouest son égérie. gardien des phares urbains, d'une main théâtrale, il invite les pleutres et les hardis, les bénis et les honnis, à simplement se poser sous l'étincelle. à vous qui n'avez que le temps comme berceau, laissez vos rôles de côté. déposez toges et boucliers. autrefois nous tenions la musique tel un flambeau. la mienne, en ce jour, sera votre demeure. éphémère ou éternel, permettez que je vous lègue ce modeste morceau, car ce soir je vous le dis : nous avons le temps. tout le temps. 
origines
né sur la côte est, la mer a poli ses os, blanchi sa peau. elle a nourri l'enfant de mots vaporeux, que la marée posait sur les berges. bercé par les embruns et les bras séculaires des grands-parents, cléanthe, tout petit cléanthe, murmurait aux ondines quelques savoirs gaéliques. résurgences d'éire. terre d'origine. aujourd'hui, il contemple à ses pieds l'herbe pour laquelle, de l'irlande à la france, ses ancêtres avaient entrepris le voyage d'énée.
lieu d'habitation
quelque part dans l'ouest, adagio s'éveille au couchant. logé entre la table et le salon, un musicien s'anime sous l'accord du violon.
caractère



vous me verrez pleurer,
lorsque la nuit sans le jour saura exister
que le cœur sans frimas saura reconnaître la chaleur
que les fleurs sans pluie sauront croître
que le silence sans bruit saura qu'il est silence
que les pages sans lecteurs sauront être lues
que la parole sans lèvres saura être dite
que la raison sans passions saura qu'elle est raison
que le monde sans vie saura être monde.

effacer le bien le mal. ça n'existe pas.
il n'y a que des absences. des insuffisances.

je n'ai qu'un reflet perdu dans le regard des autres. je vis en positif, définis en négatif. je suis, là où on ne me trouve pas. je suis, là où on m'a trouvé. mes écarts mémoriels devenus féconds, je vous serrerai la main aujourd'hui, heureux de vous connaître. je vous serrerai la main demain, heureux de vous connaître. et je n'aurai comme réminiscence que la sensation de votre peau au creux de la mienne. un morceau joué en votre honneur. avec la chance, une discussion. et si mon passé me rattrape, je me {s o u v i e n d r a i} comme autrefois. les jours parfois sont un éternel recommencement. serait-ce trop demandé, que votre nom au bas de ma partition ?

{votre nom}
{votre nom}
{votre nom}
{votre nom}
{votre nom}
{votre nom}

puis adagio, à l'ouest, allume ses réverbères. parfois, au grésillement de la lueur, on peut entendre ses murmures. plus près de lui, on les distingue comme des tirades, reliques extirpées de ces vieux feuillets longuement étudiés. il arpente les rues au levant, le bruit des vagues résonnant à l’esprit. s’il est une chose qu’adagio ne peut oublier, son nom s’écrit telle une trinité, car après tout, la mer fit naître de son hymne les premiers accords du musicien. elle l’accompagne – fidèle – à travers les cafés, lorsqu’il se prend à écouter d’autres quotidiens. sur la place, lorsqu’il attend la nuit en faisant vibrer les cœurs. séducteur à ses heures. belle à croquer ou beau à pleurer, il n’a que faire si l’on daigne écouter les brèves notes montantes en leur honneur. il aime tenter l’esprit plus que les sentiments, ne promet rien, parlera de ces captations perdues. celles où nous courions dans le vent, comme si la vie n’était qu’une scène à brûler. un rideau à lever. adagio parlera de ces rues, où nous avions crié un testament à ceux qui, nos cendres délavés par les pluies, martèleront les pavés à la suite. ce qu’il recherche en vous n’est pas votre amour, mais votre reflet. dites-moi ce que vous voyez de vous, peut-être que je m’y trouverai.

la nuit, lorsqu’il pose sa dernière lanterne, ses pieds pédalent et sa main empoigne l’étui du violon, voilà cléanthe qui s’élance à la recherche des storytellers. jamais musicien n’endossera les armes, il préfère à leur suite raconter pertes et exploits d’une musique. car adagio a tout le temps de mourir, petit falotier se plaît à en rire. everything will blow one day, pour l’heure je me fais l’autre de tout le monde. enfin, me semble-t-il.

{je préfèrerais choisir entre le vide et la mort
plutôt que de me battre encore et encore ;}

mais puisqu’il est absurde de vivre ainsi
conscient qu’un jour nous finirons par crever ;
ce soir je vous le dis, au-delà de mes préférences
résident mes espérances.

{j’espère mieux mourir le sang aux tempes la rage fuyante,
plutôt qu’attendre vidé dans ma pleine conscience.}

                                       last scene of all,
that ends this strange eventful history,
is second childishness and mere oblivion,
sans teeth, sans eyes, sans taste, sans everything. {w. s.}



{nothingness}

sans absence, adagio questionne. il en vient à penser, ces matins appuyé à la fenêtre, aux trous qui se forgent là, petits – tout petits, dans le fond de son esprit. viendra le temps où ces minuscules percées se transformeront en hydre, monstrueuse et foisonnante. adagio ignore s’il pourra encore jouer, allumer des lucioles pour les égarés. adagio ne sait pas ce qu’il adviendra, le jour où il ne restera que de lui, un souffle hagard et un pas traînant. ces matins appuyés à la fenêtre lui donnent l’impression d’un manège vétuste, merry go round qui lentement oublie sa fin et son commencement. tournoie sans cesse entre le plaisir d’un nouveau tour et l’angoisse de ne plus poser pied.
sans absence, merry go round tourne-t-il plus vite ? ces places vides se comblent-elles ?

éveillé par l’écho d’un air familier, un musicien {se perd} parmi tant d’autres. il relit les noms, au bas de ses partitions, murmure ces phrases immortalisées à coup de crayons. d’une chemise nacrée, il endosse un ton dérisoire, pointe un feutre d’ironie et, se mirant dans la glace, apprécie ce qu’il a construit pour une journée de plus. à défaut de précipiter la chute, cléanthe la rend plus agréable. douce patience. il n’a appris qu’à orchestrer, et dans la perspective d’une enceinte qui lui sera étrangère, au fur et à mesure du temps, adagio orchestre tous les matins l’infatigable performance de sourire à l’oubli. trouver un sens à sa vie. ne pas mourir la voix étouffée.

{dans le vide}
{dans le vide}
{dans le vide}

mes absences parlent de moi. mes présences parlent de vous.
tendre cœur {in}visible, auriez-vous l’amabilité de me laisser plonger en vous ?
c’est qu’il me semble y percevoir un chicot provenant de mon tronc.

{où est allé tout ce monde
qui avait quelque chose à raconter
}

soupir
ordinem fortiem ; une loi n'existe que pour être reconsidérée.
petite gerbille qui se faufile. trace son chemin jusqu'aux récits d'anké. écoute amoureusement le rêve satiné des lucioles affranchies. chantez chantez - cœur à la main - combattez et vivez au nom des lendemains. adagio, à coup d'archet, immortalise votre lutte de ses harmonies. guide ceux qui le veulent vers les rives dissidentes, mais jamais lui-même ne s'insère parmi les rangs. il a pour arme les notes, et ça lui convient. sa propre façon de combattre qui lui sied si bien.

votre avis sur l'ordre
s'opposer à l'idée, s'élever contre une entité, frapper les symboles. s'appeler révolution. la rancœur vise un système et la haine s'acharne sur une personne. saisir les nuances. allumant son réverbère, adagio s'enquiert. dites-moi l'ordre, qu'êtes-vous ? symbole. ou singularité.
autres affiliations
thémis a vu sa balance pencher en faveur d'anké. mais fidèle à ses allégories, l'équité persiste, chuchote aux oreilles du falotier qu'il fait bon rire de tous les camps. après tout, qu'ils se disent absolu ou nuancé, répressif ou réceptif, adagio trouve ironique les frontières invisibles, {in}consciemment érigées. pour. contre. forcément nous sommes le nous ou l'Autre, l'histoire est une boucle paraît-il. adagio lui sourit. un peu chaotique - absurde - son violon dira eh bien je préfère largement choisir entre l'après-fin et l'avant-commencement.
autres races
pour être honnête, si les mythes ont accordé une telle importance aux arts et à la culture, puisque nous perpétuons encore cet amour, moi je dis que : bite de pierre ou bite de chair, nous valons tous la peine. ça me va. pardonnez les termes.
dieux
eh bien. ils ont légué leurs récits aux constellations et permis des œuvres, ma foi, fort exquises. oui c'est bien. qu'est-ce que j'en sais sinon.
portrait {a due}

overture


act I


act II


act III


act IV


act V


aparté
il aima ses beaux yeux d’une vigueur étrangère. le mordoré des galants iris. adagio – jeune éphèbe alangui – s’y perdait. puis un soir où les lumières diffusaient une chaleur mielleuse, ses mains noueuses repoussèrent le violoniste, et ses pieds agiles s’évanouirent du salon. sa peau de marbre nu, figée au milieu des partitions, adagio n’avait de soutien que le bourdonnement du frigo. les draps – comme sa tête – épars, cléanthe n’eut que le temps de s’exclamer sale fils de pute tu m’as même pas regardé ! avant d'entendre la porte se fermer.

lorsque cléanthe ressasse théodore, sa langue déliée et fleurie, douée de répliques grandiloquentes, ainsi fardée d’un ton guindé,
laisse tomber,

{c.t. le bon temps}




n.b.
théodore, gros bâtard,
tu as osé partir avec mes duke ellington collector.

antarès
hello c'est moa. {da capo} réécrire sur des mots rompus 4180067526 il manque de hinos par ici, faut pas se leurrer, ils ont des pouvoirs cachés. ils sont très spéciaux à leur façon. leur particularité s'appelle fanatique de thessa ou big brother is watching you, au choix. mystérieux n'est-ce pas ? {da capo} réécrire sur des mots rompus 1143697373 ((dc de dandelion. pray for neons. je vous aime & j'aime fanartiser les gens : attention))
+ j'ai pas d'avatar, mais soon
+ oui je poste mon dc avant les rps et répondre à ma rs ((mes priorités sont déréglées :transpire:))

crédits: à la queen des queen revo qui produit le colosse de rhodes en codage www. + vraiment, j'ai résisté. fort. très fort. à écrire "adagio en fait cléanthe en fait cléanthe gwenael finnegan de son nom complet" comme titre, parce que c'était tentant de déformer, vraiment. mais ce code est bcp trop aes. ((oui, je suis un peu agent du chaos, pardonnez svp)) ((& pardonnez ce personnage aussi vkdsjckdsfe je sais plus ce que j'ai fait fskjfegdt))


Jeu 23 Aoû - 5:01
adagio
habitation :
un appartement dans l'ouest tout près de la grande place
particularités :
depuis quelques années adagio semble avoir des troubles de la mémoire, particulièrement accentués lorsqu'il s'agit d'apprendre quelque chose de nouveau ou de rencontrer quelqu'un pour la première fois. certains éléments répétés encore & encore depuis longtemps restent ou des bouts de sa vie significatifs, mais s'il ne s'agit pas - pour l'instant - d'un seuil critique, adagio s'en soucie beaucoup.
avatar :
okumura eiji ((banana fish)) & timur simakov ((irl)) // ©astralblake ♥
Messages :
23
comptes :
daddy au rapport~
Date d'inscription :
22/08/2018
hinos
joue moi du violon
fait moi déchanter
je perd la raison
devant tant de beauté

; w ;

adagio, déjà rien que le blase je le trouve stylé
ta plume est si légère, belle, tu manies les mots avec volupté
((oui oui je suis complètement c h a r m é))
ce que j'ai lus c'est venu d'une traite, c'était juste "parfait"
j'sais pas quoi dire de plus si ce n'est que je suis fan
((et que j'dois déjà venir te gratter un lien avec daddy, mais adagio aura l'droit à du harcèlement d'ma part))
bref, ta enjoliver ma nuit, je pense que je vais très bien dormir
AMOUR SUR TOI TU GERES TROP POUR CE BAS MONDE
{da capo} réécrire sur des mots rompus 4144388809 {da capo} réécrire sur des mots rompus 4144388809 {da capo} réécrire sur des mots rompus 4144388809 {da capo} réécrire sur des mots rompus 4144388809 {da capo} réécrire sur des mots rompus 4144388809

((ps, j'suis pas du tout en train de découper des images d'eiji pour te faire un avatar ; non non c'faux))
Jeu 23 Aoû - 5:09
Astral
habitation :
Quelque part à l'Est
affiliation :
ancien calliope qui semblait prêt à tout, c'est après un enchaînement de circonstances et en partie à cause d'une perte totale de sa mémoire qu'il a quitté nemos. désormais, il est chez atropos en tant que soldat.
particularités :
né de zircon incolore, sa dureté est de 7,5 et sa gemme d'origine se trouve à la naissance de sa nuque, toujours camouflé par un vêtement bien trop blanc, beaucoup trop propre.
avatar :
Antarcticite (HNK) // avatar made by cheshireFTW + Vertigo ma waifu
Messages :
63
comptes :
Balekouille
Age :
26
Date d'inscription :
08/08/2018
kosmo
aaaAAAaaaaAAAAAAAAAAAAA {da capo} réécrire sur des mots rompus 1095046072 {da capo} réécrire sur des mots rompus 1095046072 {da capo} réécrire sur des mots rompus 1095046072
svp la poésie mais svp
je vais encadrer ton message & pleurer sur tes mots
c'est toi qui fait ma soirée, tu peux pas savoir sweetie comment j'ai le cheese collé au visage je dormirai pas, tant tu amènes la joie djfds;fkse ///////

& svp, mais parlons de ta plume, si je manie les mots avec volupté
toi tu les ériges avec virtuosité svp {da capo} réécrire sur des mots rompus 1176577071
merci, tu viens de faire s'effondrer mes bases fragilisées par votre qualité ok ;w;
t'es over sweet moi aussi je sais pas quoi dire
en vrai ça fait juste hurler dans ma tête :transpire:
((MDR ATTENDS, MAIS LA CONNEXION JE VIENS DE BALANCER DE L'AMOUR SUR TA RS AHLALA & j'attendrai impatiemment ton harcèlement, amor ou alors ce sera moi qui viendrai~))
je peux mourir in peace si j'ai pu te permettre une jolie nuit ////////
{da capo} réécrire sur des mots rompus 2830170428 {da capo} réécrire sur des mots rompus 2830170428 {da capo} réécrire sur des mots rompus 2830170428

((& ok quoi?? tu m'achèves c'est trop, va dormir jpp. ;w; t'as déjà toute ma reconnaissance et je suis already à tes pieds en vrai, même si l'avatar est même pas fait, parce que je sais qu'il y a que de l'or qui sort de tes mains, je le sens et que juste le fait que tu y penses me blessed dskjnsfdsf.))
Jeu 23 Aoû - 6:52
adagio
habitation :
un appartement dans l'ouest tout près de la grande place
particularités :
depuis quelques années adagio semble avoir des troubles de la mémoire, particulièrement accentués lorsqu'il s'agit d'apprendre quelque chose de nouveau ou de rencontrer quelqu'un pour la première fois. certains éléments répétés encore & encore depuis longtemps restent ou des bouts de sa vie significatifs, mais s'il ne s'agit pas - pour l'instant - d'un seuil critique, adagio s'en soucie beaucoup.
avatar :
okumura eiji ((banana fish)) & timur simakov ((irl)) // ©astralblake ♥
Messages :
23
comptes :
daddy au rapport~
Date d'inscription :
22/08/2018
hinos
Alors ; de base j’avais clairement pas le temps de lire ce matin ((en retard moi ? Nan)) mais je me suis tellement retrouvée happée dans la lecture de cette magnificence que maintenant j’attends juste d’en savoir encore plus. La plume va tellement bien avec le personnage ?? Daddy cesses de faire des fiches et personnages aussi incroyables je suis amoureuse une nouvelle fois de ce que je viens de voir et lire ; tu m’as transportée
{da capo} réécrire sur des mots rompus 820055483 {da capo} réécrire sur des mots rompus 820055483 {da capo} réécrire sur des mots rompus 820055483 {da capo} réécrire sur des mots rompus 820055483 {da capo} réécrire sur des mots rompus 4144388809 {da capo} réécrire sur des mots rompus 4144388809 {da capo} réécrire sur des mots rompus 4144388809
Jeu 23 Aoû - 7:57
Ézechiel
habitation :
Partout & nul part
avatar :
Chrollo Lucilfer / HxH / crédit Dante
Messages :
46
Date d'inscription :
01/08/2018
hinos


{da capo} réécrire sur des mots rompus 3654463428 {da capo} réécrire sur des mots rompus 3654463428 {da capo} réécrire sur des mots rompus 3654463428 {da capo} réécrire sur des mots rompus 3654463428 {da capo} réécrire sur des mots rompus 3654463428 {da capo} réécrire sur des mots rompus 3654463428 {da capo} réécrire sur des mots rompus 3654463428 {da capo} réécrire sur des mots rompus 3654463428 {da capo} réécrire sur des mots rompus 3654463428 {da capo} réécrire sur des mots rompus 3654463428
tu sais deja ce que je pense d'adagio
et de toi
{da capo} réécrire sur des mots rompus 3620847607 {da capo} réécrire sur des mots rompus 3654463428
Jeu 23 Aoû - 14:30
Scylla
habitation :
umbra theater (étage supérieur)
affiliation :
fortiem -- c'est celle qui veille sur l'ouest depuis trois ans
particularités :
bénie (aphrodite)
réincarnation (pâris)
don (lovesick) -- d'un coup d'oeil elle attise les flammes, d'un contact elle agite les plus belles passions. on l'aime une journée -- on l'oublie celle d'après.
avatar :
oc :: google images (momo) // tuppence middleton (irl) + crédits: dante
Messages :
23
comptes :
revolver
Date d'inscription :
21/08/2018
yvridio
bjr jtm {da capo} réécrire sur des mots rompus 3654463428
voilà
jpp ta plume c'est genre plus possible
tu vas tous ns achever allez (avoue c'est ton but ?)

rebienvenue ici avec adagio perfectio !!
{da capo} réécrire sur des mots rompus 4144388809 {da capo} réécrire sur des mots rompus 4144388809 {da capo} réécrire sur des mots rompus 4144388809
(la neutralité avec le they ... j'aime de ouf, mon coeur est comblé, j'aime tellement ta fiche, j'passe du rire à l'émotion stp )
Jeu 23 Aoû - 16:30
Neige
habitation :
itinérant, incapable de se trouver un pied à terre, des racines, il se refuse à avoir des attaches.
particularités :
goshénite, tendre béryl incolore, 7,5 mohs, une dureté certaine, pourtant fragile, tellement fragile sous la colère d'un autre. des morceaux de morganite et d'héliodore mêlés à son corps pour sauver ce qu'il reste de son être.
avatar :
tsurumaru kuninaga (lee minhyuk - monsta x) + strparadise bb ♡
Messages :
21
comptes :
xixi l'emo kid
Date d'inscription :
11/08/2018
kosmo
bienvenue !
les hinos manquent clairement d'amour et ça me fait plaisir de voir quelqu'un qui les aime.
en vrai, j'ai bugué sur « la mer a poli ses os, blanchi sa peau », je me suis rendu compte que je savais pas si les os étaient blancs ou blancs jaunes et ça me perturbe énormément. Bref, merci pour cette interrogation.
(sinon j'adore l'act i, il est trop parfait)

sinon, plus sérieusement, j'adore le rythme que tu donnes à tes phrases, comme un mouvement de balancier renouvelé à chaque point, qui se casse sur tes tirets et rebondit dans un rythme plus saccadé, c'est franchement splendide. J'adorerais l'entendre lu à voix haute. bon courage pour la suite !
Jeu 23 Aoû - 16:41
sahara
affiliation :
citoyen.
particularités :
gypse lenticulaire (rose des sables).
avatar :
ookurikara (devotion).
Messages :
63
Date d'inscription :
25/07/2018
kosmo
Citation :
oui je poste mon dc avant les rps et répondre à ma rs
sale thug

Jolie fiche, on sent la poésie du violoniste dans tes mots, et Eiji est sans doute la seule vraie bonne chose de bf donc bon choix.
Jeu 23 Aoû - 17:21
Abraxas
affiliation :
eskeia (phonos)
particularités :
réincarnation d'andromaque

béni d'héra + le don d'abraxas est puissant mais il ne peut s'en servir pour lui-même. il lui confère la capacité de se lier à une personne de son choix et de lui apporter tout soutien dont elle aurait besoin. est-elle blessée ? abraxas est capable de partager la douleur, voire de transférer la blessure sur lui-même. est-elle fatiguée ? il peut lui donner un peu de sa propre énergie. a-t-elle du mal à contrôler son propre don ? il peut l'aider à le faire. abraxas peut en faire beaucoup pour celui ou celle à qui il se liera, mais toujours au détriment de sa propre santé, de sa propre vie.
avatar :
chisaki kai (© meru90) / paradis + dévotion + dante
Messages :
168
Date d'inscription :
25/07/2018
yvridio
é p o u s e m o i ???
déjà le nom
adagio
a d a g i o quoi je +1000000000000000000 pour l'originalité, la beauté, le tout ??
et puis merde quoi cette écriture venu tout droit du monde parfait ça devrait être illégal,
bref j'aime déjà ta.on petit.e protégae je veux lae protéger forever
Jeu 23 Aoû - 18:15
fantôme
habitation :
Sud, près de la cascade. Le bruit de l’eau est la seule chose qui peut l’apaiser pendant ses longues nuits d’insomniaque.
affiliation :
Anké. Bras droit à Atropos. Supplications qui résonnent encore dans les murs. Genoux encore écorchés. Mains tremblantes et jointes. Besoin vital. Viscérale. De se rendre utile. De revêtir son armure. De repartir. D’être parmi ceux qu’on suit. De répondre à ce qui habite en lui. A cette destinée, cette fatalité et cette violence. Violence toutefois mise en laisse. Gardée profondément enfouie. Réponse positive. Place donnée. Place nouvelle. Cœur ; Gemme, allégée. Poids qui s’alourdit. Nuits de plus en plus blanche. Mais une nouvelle raison de vivre.
particularités :
Création double. Traits similaires, asiatiques et mélange européen incertain. Parenté de pierre. Liens éternels. Origines malgré tout brouillées, à peine ébauchées. Gemme trop présente dans cette apparence insipide et froide. 8 mohs. Dureté, force, résistance presque sure. Résistance bienvenue pour la plupart du temps. Résistance maudite quand vint le temps des doutes, de l’amertume et de la guerre fraternelle.
avatar :
Griffith - Berserk // Jooehon (Monsta X) + revolver
Messages :
30
comptes :
+ Haneul Thanatophonos
Date d'inscription :
12/08/2018
kosmo
JOUE DU VIOLON SUR MON CORPS
Jeu 23 Aoû - 18:53
Amarante
habitation :
perdu au nord
affiliation :
celui qui observe les tréfonds de vos douleurs sans pouvoir y toucher physiquement, relié aux veines d'eskeia, il est ses yeux.
particularités :
Asclépios s'est penché au dessus de l'être hurlant pour déposer ses lèvres sur son front, et la médecine alla alors nécroser son cartilage. plonger dans ses iris ouvre la porte de vos sentiments, les méandres de vos tourments s'apaisent l'espace d'un instant, en tête à tête avec l'ange, il aspire tout. vous êtes sincère à vous même, vous êtes libre, vous êtes vulnérable, et lui s’imprègne de vous
avatar :
hisoka by rbb & julian mackay
Messages :
24
Date d'inscription :
15/08/2018
yvridio
{da capo} réécrire sur des mots rompus
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» N' oubliez pas d 'écrire
» Ces mots farfelus de la langue française...
» T'écrire est souvent plus facile que te parler ♪ ♦ Lisabeth & Lilieth
» A qui sait comprendre, peu de mots suffisent ▬ Charlie et Chase
» Rudiments de langue elfique
réponse rapide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum