wicked lands

these violent delights have violent ends

accroché à ton souffle, je me suis posé - pierrot


une foulée en direction du jour. venue des nuits hyperboréennes, des voûtes sans fin qui se constellent de nébuleuses lointaines. dandelion tire par son sourire hélios et sa tempe-cœur le porte déjà vers l’ouest, qu’il s’éveille à peine. la rosée bientôt s’enflammera. elle a marché, la pousse de quatre siècles, insatiable. le souffle embué de petites existences. la peau parcheminée par l’effluve des feux. et dandelion poursuit sa fuite, porté vers l’avant qu’il ne sait plus reculer.


son pas vagabond éveillé par les silences
qui s’enlise dans les bruits avant le zénith.


rentrer à l’ombre de la civilisation.


dandelion lève le regard – le sourire estampillé – enivré par des terres déjà gravées dans son esprit. pourtant, chaque fois qu’il revient où les cœurs pulsent, sa gemme chante le printemps. un renouveau en son sein, car dandelion ne compte pas les siècles pour l’ouest qui se construit toutes les secondes. l’émerveille à ses retours. ce n’est pas un bercail, mais un enchâssement de réminiscences et de constant changements. un baume en soi, une chaleur passagère.  


et le cartographe aime à s’y perdre. au-delà d’un détour, à la croisée des ruelles. admirer les époques qui se chevauchent, aimer ces mains qui ont érigé leur quotidien. il attendra qu’hélios s’endorme, guidé par dédale à la recherche de son astérion. avant de trouver la sortie puis repartir.


longer les rues
plonger en soi
sur le pas d’une porte
attendre au son de l’artisan
cette main tendue
qui lui dira
entrez que désirez-vous ?


la gemme ne daigne pas lire l’insigne. ses cartes en bandoulières, dandelion passe sa tête échevelée. qui est cet homme soucieusement affairé ? une carrure nouvelle à ses yeux.


- bonjour, permettez que je me questionne sur votre tâche ? c’est que vous me semblez si méticuleux que ça m’a touché. -


toujours dandelion - délicat - sourit.
credits to xion of OOC


Spoiler:
 
Mer 15 Aoû - 21:42
Dandelion
habitation :
quelque part à travers la distance
affiliation :
exire ((exilé))
particularités :
calcédonite + 6.5/10 + tempe gauche
avatar :
sasaki haise ((tokyou ghoul:re)) + lee taemin // ©hortense & d'artagnan ♥
Messages :
92
Date d'inscription :
07/08/2018
kosmo
une pluie d'été cesse.
son regard morose pèse sur la rue déserte.
ses doigts s'affèrent.

Pierrot travaille, toujours, il ne s'arrête pas, jamais. Chaque seconde inutile le retarde. La douleur ne connaît pas de vacances, lui non plus. Il s'oublie vite dans son petit atelier humide ; et si son lit se languit, il lui préfère ce vieux tabouret bancale qui, fidèle, l'accompagne jour et nuit.

Les cigarettes abandonnées se consument seules, les cafés refroidissent ; il n'a yeux que pour ses cailloux. Amoureusement, il leur donne vie, car chaque pierre ne s'épanouie sans amour.

surpris par la douceur de l'enfance.
un enfant blanc.  
dans ses verres aux mille facettes ;
il rayonne.

Pierrot hésite, doucement enleve ses lunettes. Ses doigts déposent dans son coussin un morceau de quartz rose. D'un geste, il quitte son siège. Il allume sa cigarerte, que cette pause imprévue soit organisée.

"Je suis lapidaire." le mot ne change pas, il est toujours laid. "Tailleur de pierres. Pour les bijoux et pour les coeurs."
Sam 18 Aoû - 11:49
Pierrot
avatar :
musa notmusa original work
Messages :
13
Date d'inscription :
30/07/2018
hinos

dandelion hume la volute. il s’étonne, trouve étrange qu’une brume infime s’accroche ardemment à l’atmosphère. il se fascine de ce phénomène, cette odeur qui se colle à la peau comme les souvenirs s’imbriquent à l’esprit. persistante rengaine.


l’homme sans nom
et dandelion qui se tait.
un temps.
le regarde attentivement.


puis il s’attarde sur sa hanche. dans sa besace : un sac. une fleur qu’il ramène à la lumière du jour, et qu’il fait tourner entre ses doigts. le cartographe s’aventure d’un pas. dandelion ne cesse de contempler l’homme sans nom, la sensation de pénétrer un sanctuaire.  


au fond de ses yeux, les feux brillent. sa voix perce, sans savoir ce qu’elle atteindra.


- comme c’est délicat. -


dandelion n’en dit pas plus. il attend un peu, inconnu au calme résonnant de la pièce. il aimerait tant connaître un lieu semblable. un endroit tel qu’il saurait s’y poser, car il ne se sentirait pas étranger.


et d’emblée, soucieux, il fixe le tabouret.    


- pourquoi étiez-vous si courbé ? vous semblez exténué : on dirait atlas qui assure le poids du monde. -


il ne faut pas lui en vouloir,  à dandelion. il ignore le labeur et l’emprise des heures. il ajoute simplement, de son ton doux, une confidence.


- mais c’est vrai qu’une pierre peut couper. elles ne sont pas si fragiles : il faut se méfier. et puis elles ont des histoires, des tas d’histoires, à raconter. comment faites-vous pour tailler la vôtre dans un cœur comme celui-là ? -


il pointe humblement son doigt, nacré par la poussière des routes, vers la pierre lovée en son coussin. il conserve dans son autre main, les pistils blancs, telle une offrande présentée à l’homme sans nom.  
credits to xion of OOC
Mar 21 Aoû - 6:54
Dandelion
habitation :
quelque part à travers la distance
affiliation :
exire ((exilé))
particularités :
calcédonite + 6.5/10 + tempe gauche
avatar :
sasaki haise ((tokyou ghoul:re)) + lee taemin // ©hortense & d'artagnan ♥
Messages :
92
Date d'inscription :
07/08/2018
kosmo
accroché à ton souffle, je me suis posé - pierrot
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une question que je me suis toujours posée...
» Je suis folle. Et toi?
» Je suis démocrate !
» Lindsay River ♥« Je suis l'unique créatrice de mes Désirs »
» je ne suis pas bavard, je peux quant même? mwhaha
réponse rapide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum