wicked lands

these violent delights have violent ends

You might have won the battle, but not the war. (hastuharu)

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Hatsuharu
ft. Griffith -Berserk
identité: Goshénite dit Hatsu. Dit HatsuHaru. Prénom et pierre partagés. Pour une durée déterminée, destinée. Prénom qui pourrit, se détruit, quand l’identité se perd, quand les questions prennent trop de place. Prénom et pierre détruits, par quelques coups, faibles et pourtant ô combien destructeurs. Prénom arraché de ses propres mains. Prénom oublié. Prénom remplacé. Prénom toute fois gardé en son cœur de froide pierre. Dans un mince espoir de le voir retrouver sa place.

surnom(s): Fantôme. Sa chevelure blanche, trop blanche, ses yeux d’un bleu presque transparent. Son armure flamboyante, sans aucune trace, sans aucune rayure. Ancienne phrase tout droit sortie d’un cœur autre fois aimant ; « tu es le fantôme de la bataille, qui dirige les vivants vers leur destinée fatale. » quelle ironie quand la bénédiction s’installa en lui et qu’il découvrit la signification de son nom ainsi que son nom latin, de celui qui vint à son appel.

âge: 378 années et c’est 238 années de trop.

genre: Queer. Neutre. Fluide. Ne s’intéresse pas vraiment à la question. Se contente d’exister tel quel.

occupation: Bras droit – Atropos.

orientation:Corps chauds ou froids. Tous brulants d’une manière ou d’une autre. Corps qui relèvent du mystère. Corps étrangers ou familiers. Des corps qui restent que de pâles enveloppes de la beauté de l’âme. Corps qui ne sont là que pour servir cette âme toute puissante et magnifique. Corps désintéressés, très vite oubliés, ne procurant aucune autre sensation que celle de la brulure insupportable. Corps qui devraient s’incliner face à l’âme. Âme qui, elle, restera magnifique, intouchable et douée d’amour pur.

origines:Création double. Traits similaires, asiatiques et mélange européen incertain. Parenté de pierre. Liens éternels. Origines malgré tout brouillées, à peine ébauchées. Gemme trop présente dans cette apparence insipide et froide.

lieu d'habitation:Sud, près de la cascade. Le bruit de l’eau est la seule chose qui peut l’apaiser pendant ses longues nuits d’insomniaque.

nom du groupe
gods and monsters

gemme Goshénite. Pierre incolore dont la source part d’une omoplate aussi incolore, aussi pale. Gemme source sur l’omoplate gauche, comme une réponse à la gemme sœur qui lui ferait face si les deux corps venaient à fusionner, à se confondre. 8 mohs. Dureté, force, résistance presque sure. Résistance bienvenue pour la plupart du temps. Résistance maudite quand vint le temps des doutes, de l’amertume et de la guerre fraternelle. Résistance bienvenue quand fut le temps de protéger, comprendre et avancer.
perte de fragments Perte bien moindre, mineure comparée à ce que d’autres ont pu connaitre, et tellement risible comparée à la perte qu’il a engendrée, crée, lui-même. Destruction massive avec pourtant si peu de conséquences. Quel mérite peut-on bien avoir quand on vit si longtemps et rester autant intact. Les pertes se concentrent essentiellement au niveau de ses mains, phalanges manquantes, trous au niveau des paumes, ainsi que du torse, tailladé, cicatrices aux reflets comme des éclaboussures. Pertes bien maigres, souvenirs perdus à jamais malgré tout. Souvenirs pourtant chers à son cœur glacé. Souvenirs chaleureux, de rires, de sourires. Impossible de se rappeler le sourire de cet être double et cher. Impossible de se rappeler sa voix. Impossible de se rappeler de la sensation de son corps contre le sien. Impossible de retrouver sa réelle silhouette. Juste un visage, vague, flottant, incertain. Impossible de retrouver la chaleur de ses regards d’alors. Seulement la froideur, la colère, de ceux d’aujourd’hui. Être double qui aura visé juste. Savait-il alors, que c’était lui-même, et non que des fragments, qu’il coupait de son corps.

Bénédiction Comme un espoir. De comprendre. D’apprendre. Mais aussi d’oublier. De ne plus être totalement soi-même. De laisser son corps à quelqu’un autre, quelque chose d’autre que lui-même. Vain. Comme un renouveau. Après tant d’années d’errance, de sursis, de recherche, de quête vaine. Une quête avec son double comme but, qu’il a détruit, de ses propres mains, de ses propres lames. Qu’il aurait aimé reconstruire de lui-même, de ses propres mains, de ses propres larmes, de ses propres fragments. Vain et égoïste. Comme une renaissance. Une nouvelle identité. Une doublure. Un masque possible. Une cachette. Lâche, vain et égoïste. Comme un retour de bâton. Comme un sort jeté. Comme la malédiction, les injures, qu’il lui a jeté alors qu’il était allongé, brisé à jamais, à ses pieds, un éclat de tristesse aux coins des yeux. Comme cette haine et cette question qu’il avait pu lire dans ses yeux. Comme cette image qui le hante et le hantera pour toujours. Comme un rappel de sa véritable nature. Comme une copie de son âme. Comme le fantôme guidant les morts qu’il avait toujours été. Comme Moros, cet odieux Moros. Personnification même de cette idée de la dernière heure arrivée. Divinité odieuse, à l’odeur de mort, de violence. Personnification même de cette marche, cet acheminement vers ce destin, ce sort ancestral, fatidique et ô combien cruel. Il avait perdu un frère, une double entité, pour retrouver un nouveau jumeau. Un véritable jumeau. Copie charbonneuse de son âme cruelle et noire. Jumeau qui lui donne une nouvelle vision du monde. Une vision qu’il aurait pourtant voulu ne jamais voir. Comme si ses propres cauchemars n’étaient pas suffisants. Comme si sa vie, son passé n’avait pas suffi. Le voilà béni, maudit, pour une éternité qu’il n’a pas choisie, à voir ces fantômes, errer, s’approcher, quémander. Le voilà devenu joueur de flûte, avec en guise de rats, des fantômes de toutes sortes.


Anké.

rôle Bras droit à Atropos. Supplications qui résonnent encore dans les murs. Genoux encore écorchés. Mains tremblantes et jointes. Besoin vital. Viscérale. De se rendre utile. De revêtir son armure. De repartir. D’être parmi ceux qu’on suit. De répondre à ce qui habite en lui. A cette destinée, cette fatalité et cette violence. Violence toutefois mise en laisse. Gardée profondément enfouie. Réponse positive. Place donnée. Place nouvelle. Cœur ; Gemme, allégée. Poids qui s’alourdit. Nuits de plus en plus blanche. Mais une nouvelle raison de vivre.

ancienneté une petite, si petite vingtaine d’années, un grain de sable dans le nombre à trois chiffres qui détermine sa longueur de vie. Vingt années pourtant si importantes. De remises en question. De tour, détour et retour. Puis un nouveau rôle. Une nouvelle forme de confiance. Une nouvelle importance. Des nouveaux alliés. Différents. Bien différents des premiers.

questions

Dissertation politique.

Chaos. Né, crée au beau milieu du chaos. N’a connu que les champs de bataille et n’a jamais vraiment essayé de voir plus loin. Il s’est contenté de suivre les ordres, de prouver ses compétences, et de tuer tout ce qu’il trouvait sur son passage. Danse endiablée et sans fin, seul ou avec son ombre, son double, son frère de pierre.  Ennemis pointés du doigts. Ennemis au bout de son épée. Ennemis aux corps, aux différences indiscernables dans le chaos de cette guerre interminable.

Ordre. Ordre soudain. Qui prends la place, sa place. Qui s’étend, doucement, surement. Trouvé dans la religion ou religion qui a trouvé l’Ordre ? Mais surtout. Une interdiction. Terrible interdiction. Raison d’être bafouée, exterminée, arrachée.

Recherche d’identité. Affiliations possibles. A ces êtres hideux, à la peau trop chaude, aux regards trop vivants, ces êtres qu’il connaissait par cœur, dans la profondeur de leur chair, dans la chaleur de leurs entrailles. Ces êtres qui prenaient, reprenaient leur place, par le chaos puis l’ordre. Ordre qui semble oublier qui donc a pu leur permettre de survivre en ces terres, qui donc a pu faire renaitre la vie dans cette terre. Ordre qui pense détenir la clé des dieux, de leur pouvoir, à travers quelques rituels et êtres qui n’auraient jamais dû voir le jour.

Affiliations plurielles. Différentes. Certaine appelant à les rejoindre, à continuer à se battre tout en ayant peur de ce qu’elles étaient devenues, à reprendre leur place anciennement éminente et décisive. Certaine encore, le rejetant totalement, créant monstres sur monstres, hideux personnages, pour mieux annihiler son espèce.  D’autres encore, accueillantes, dans leurs discordances d’êtres et visions.

Compréhension travaillée, recherchée. Compréhension du besoin de différence. De cette diversité. Et de ce besoin de paix. De paix méritée en cette terre décimée, fruit du chaos et du travail.

Bénédictions. Rituels. Dieux. Aimés. Détestés. Était-il vraiment bien placer pour juger, se faire une idée, sur ces soi-disant dieux qui s’ancraient en eux, qui voulaient bien perdre du temps pour de si petites personnes, allant jusqu’à venir dans ces corps chauds, bien souvent moins beaux qu’eux même. Allant jusqu’à être miséricordieux dans leur don. Ou bien souvent, cruels. Alors que lui-même, sa source, son cœur, venait d’ailleurs.



who are you

caractère
Il se sent toujours à côté des autres et c’est peut-être pour ça qu’il se sent si bien dans sa position. Il reste loin de tous ces gens, qui ressemblent tant, trop, à ces fantômes, ces esprits qui l’entourent constamment. Il ne pourrait jamais se mélanger à eux, jamais complètement, jamais véritablement. Il ne peut que les regarder de loin, après cette promesse de les protéger de son corps, de sa vie et de ses forces.
Son armure est comme une deuxième peau, une deuxième couche pierreuse. Aussi blanche que ses cheveux, que lui-même, elle semble fusionner avec lui à chaque fois qu’il la revêt. Et dieu, qu’il se sent nu, sans elle, sans son poids rassurant, sa fraicheur équivalente et sa raideur. Elle était le premier vêtement qu’il n’a jamais porté, il aimerait que cela soit le dernier.
Malheureusement, il ne peut vraiment se permettre de la porter tous les jours, ou tout le jour. Alors il se contente de vieux costumes, de vieilles tuniques, de vieux pantalons, trouvés ça et là, jamais aussi beaux qu’elle, jamais aussi rassurants et resplendissants, mais il s’en contente, il doit bien s’en contenter.
De plus, ses excroissances, lui pourrissent la vie, petit à petit. Elles se mettent, se coincent, pile entre les interstices des plaques constituant son armure, et puis, se développent surtout, tout le long de sa colonne vertébrale, comme une mue de serpent. Tout aussi blanches que sa peau, elles ne se révèlent qu’en captant les rayons de lumières. Elles parsèment ses bras, telles des griffures protubérantes. Ainsi que ses jambes et le creux de ses genoux. Il passe son temps à les limer, animé d’une folie furieuse, espérant pouvoir continuer à porter son armure.
La folie, après l’apathie, la colère, puis l’incompréhension et l’oubli, le guette et se rapproche de lui, lentement, mais surement, inexorablement. Il sait où réside son salut. Dans ses pupilles jumelle et cette gemme amie, qui le fusille de haine et de rancœur.

out of my head
In the picture perfect world

You lost the fight, I heard it was a good fight
The kind where no one wins and no one's right
I could've walked away
I should've walked away





C'est par un soir d'hiver,
Dans un monde très dur,
Que tu vis ce printemps,
Il n'y a pas de nuit pour nous.
Rien de ce qui périt, n'a de prise sur moi
Mais je ne veux pas avoir froid.

Notre printemps est un printemps qui a raison

Un nom froid, aussi froid que notre pierre. Pourquoi avoir choisi un tel nom. Pourquoi. Si différent du mien, si opposé, alors que nous étions sœurs, frères, âmes fusionnées. Mais tu t’es décidé, d’être ce froid glacial, alors que j’étais devenu la première chaleur de la terre.

Et rouge, et rouge,
Une flamme s'en va dansant
Et soudain, c'est l'enfer
Qui s'ouvre, s'ouvre,
Vocifère ma colère
Qui claque, éclate.
Je bouge, je bouge,
Tu me regardes, attends,
Démente, violente, comme la foudre et l'ouragan
Géante, géante,
Ma folie dévaste le temps.
J'injurie, j'incendie.
C'est fini, c'est fini.
Je ne veux plus de nous, va-t'en,
Va-t'en, va-t'en

Tu étais tout ce que j’aurai voulu être. Tu étais la face resplendissante de la médaille et moi celle qu’on oubliait constamment. Tu étais de ceux qu’on suivait par conviction. J’étais le bourreau qui enchainé sans poser de questions. Et cette jalousie à soudainement pris le dessus. Après le coup d’épée de trop. Le dernier geyser de sang, avec la goutte de sang, éclatante sur ton visage blanc. Et ce regard pénétrant. Ce regard qui voyait tout, mes forces comme mes faiblesses. Et cette faiblesse, tu l’avais vu, à cet instant. Alors la jalousie avait fait place à cette colère instable. Alors l’épée frappa avant même que l’esprit ne suive. Et il fut trop tard pour s’excuser, la bataille, notre combat, avait commencé.
Mais à l'heure imbécile


Où ça fait deux mille morts
On se retrouve seul
On est deux à vieillir
Contre le temps qui cogne
Mais lorsqu'on voit venir
En riant la charogne
On se retrouve seul.

Bénédiction ou malédiction. Vie morbide à destin désastreux. Fantôme était son nom. Fantôme il était devenu. Fantômes viennent alors à lui. Il avait tant tué, n’était ce pas ce qu’il avait mérité. Soulagement idiot de ne pas voir parmi eux, la silhouette floutée mais tant aimé. Si silhouette était possible à la mort d’une pierre.

Combien de jours,
Combien de nuits,
Combien de matins gris,
Combien de temps
A rester là, à t'attendre,
A t'attendre encore
A travers le temps ?

Les jardins sont recouverts de neige.
Déjà, pour la troisième fois
Depuis que tu n'es plus là,

Comment vivre seul quand on a vécu si longtemps avec une pierre jumelle, un âme sœur, un esprit en écho. Comment vivre seul en étant déjà si vieux et pourtant si jeune. Comment vivre seul en connaissant de cause. Comment vivre seul autrement que dans l’attente d’un autre, de cet autre soi.

Ô mémoire
Au bout de mes doigts,
J'entends et je vois
L'image d'un paysage dévasté.
Comment ai-je pu quitter
Ce que j'ai tant aimé ?

Mémoire
Des aubes pâles,
Des matins pâles,
Tu me fait mal
Quand tu ramènes vers moi
Ceux qui ne sont plus là.

Malédiction. Ancrée à même la peau pierreuse et pâle. Mémoire virevoltant autour de soi. Le brûlant de son souffle glacial. Aussi brulant que ce regard perçant, toujours aussi pénétrant, entouré de ses éclats blancs, presque transparents. Alors qu’il se détournait, sauvagement, cruellement, de sa propre création funeste.


Ma voile ma vague mon guide ma voix
Mon sang ma force ma fièvre mon moi
Mon chant mon rire mon vin ma joie
Mon aube mon cri ma vie ma foi

Mon cœur ma mie mon âme
Mon ciel mon feu ma flamme
Mon corps ma chair mon bien
Voilà que tu reviens

hrp bien le bonjour tout le monde. certains ici le savent déjà mais : j'ai absolument aucune race. mais genre aucune et ceci et l'exhibit a. c'est toujours moi le sans nom aussi connu sous Haneul. bisous sur vos fesses droites.

Dim 12 Aoû - 17:40
avatar
habitation :
Sud, près de la cascade. Le bruit de l’eau est la seule chose qui peut l’apaiser pendant ses longues nuits d’insomniaque.
affiliation :
Anké. Bras droit à Atropos. Supplications qui résonnent encore dans les murs. Genoux encore écorchés. Mains tremblantes et jointes. Besoin vital. Viscérale. De se rendre utile. De revêtir son armure. De repartir. D’être parmi ceux qu’on suit. De répondre à ce qui habite en lui. A cette destinée, cette fatalité et cette violence. Violence toutefois mise en laisse. Gardée profondément enfouie. Réponse positive. Place donnée. Place nouvelle. Cœur ; Gemme, allégée. Poids qui s’alourdit. Nuits de plus en plus blanche. Mais une nouvelle raison de vivre.
particularités :
Création double. Traits similaires, asiatiques et mélange européen incertain. Parenté de pierre. Liens éternels. Origines malgré tout brouillées, à peine ébauchées. Gemme trop présente dans cette apparence insipide et froide. 8 mohs. Dureté, force, résistance presque sure. Résistance bienvenue pour la plupart du temps. Résistance maudite quand vint le temps des doutes, de l’amertume et de la guerre fraternelle.
avatar :
Griffith - Berserk // Jooehon (Monsta X) + revolver
Messages :
29
comptes :
+ Haneul Thanatophonos
Date d'inscription :
12/08/2018
kosmo
Dim 12 Aoû - 17:42
avatar
habitation :
itinérant, incapable de se trouver un pied à terre, des racines, il se refuse à avoir des attaches.
particularités :
goshénite, tendre béryl incolore, 7,5 mohs, une dureté certaine, pourtant fragile, tellement fragile sous la colère d'un autre. des morceaux de morganite et d'héliodore mêlés à son corps pour sauver ce qu'il reste de son être.
avatar :
tsurumaru kuninaga (lee minhyuk - monsta x) + strparadise bb ♡
Messages :
21
comptes :
xixi l'emo kid
Date d'inscription :
11/08/2018
kosmo
gros crush sur l'illu vrmt il est doux griffith ma vie ça me donne envie de lire berserk jpp
rebienvenue jai TROP hate de voir ce que vous allez faire avec neige, le début est deja +++ sobs
bon courage


Dim 12 Aoû - 18:17
avatar
habitation :
une villa retapée dans l'est, au milieu de nulle part
affiliation :
anké -- cheffe du secteur d'atropos, la force armée de l'affiliation. elle supervise aussi les voleurs et peut parfois aider à dénicher des logements convenables.
particularités :
bénédiction // morphée -- capacité à s'infiltrer dans les rêves d'autrui et d'y implanter ou retirer une information, une idée.

gemme // saphir padparadscha (9) -- la pierre est imbriquée au creux de sa paume droite.

ce que dit la bouche d'ombre (revolythe) // imo pectore (revodrix) // mélancolie cruelle (revelion) // catharsis (revodèle)
avatar :
zero two- ditf (cara delevingne) + pleocchi
Messages :
226
Date d'inscription :
10/07/2018
kosmo
aaaaa hatsu me rend tellement CURIEUSE
griffith c'est tellement une bonne idée d'illu idk je like bcp
puis tellement hâte de voir tout ce que vous nous réservez avec neige parce que omd,,,,
BREF REBIENVENUE bon courage pour tout && comme d'hab t'hésites pas à hmu si t'as besoin ok
du love bb <333



scary love ☽☽☽
Dim 12 Aoû - 18:38
avatar
habitation :
nord (&) chambre noyée dans vorei
affiliation :
eskeia
particularités :
protégée par artémis (&) sharpshooter
avatar :
usagi tsukino + self (&) jeon soyeon
Messages :
196
Date d'inscription :
10/07/2018
yvridio
l'illu est si belle ;;
on a été faible je vois~ j'suis curieuse d'en lire plus !!
& hâte de voir les frères en jeu
<3 <3
Dim 12 Aoû - 18:50
avatar
habitation :
sur les terres de l'est, à oblivio.
affiliation :
anké (clotho) – bataillon d'exploration, il aide parfois les autres branches lorsqu'il n'a rien à faire.
particularités :
béni par hermès + don de persuasion + malformation à l'œil gauche (fond noir & iris rouge).
avatar :
kaneki ken (kim taehyung - bts) + by strparadise ♥
Messages :
19
Date d'inscription :
11/08/2018
yvridio
Griffith + Gemme & Bras droit d'Atropos dans une même fiche. ♥️♥️♥️
Mon coeur n'a pas supporter ce cocktail de fou
Ce début en quality +++
Vivement la suite de cette fiche, je suis méga curieux et impatient
Dim 12 Aoû - 19:27
avatar
habitation :
Garage rénové, pas très loin de Caetus, coté est
affiliation :
Anké - Bras gauche (Clotho).
particularités :
Yvridio - Bénédiction d'Athéna + Prémonition
avatar :
Makoto Niijima - P5 + Yeri - Red Velvet
Messages :
18
Date d'inscription :
26/07/2018
yvridio
Bon c'pas une nouveauté, mais je hais Griffith /ZBAF/ (ceux qui lisent Berserk SAVENT POURQUOI)
Mais j'avoue que c'que j'lis + les choix + l'illu m'semble perf' ; du coup j'aime déjà Hatsu'
Du coup j'te dis re-bievenue ; j'ai hâte de voir c'que tu vas faire (because bras droit d'Atropos)
(Va falloir un lien avec Blake & Astral 8D)
Bon courage pour la suite o/
Dim 12 Aoû - 19:35
avatar
habitation :
Quelque part à l'Est
affiliation :
ancien calliope qui semblait prêt à tout, c'est après un enchaînement de circonstances et en partie à cause d'une perte totale de sa mémoire qu'il a quitté nemos. désormais, il est chez atropos en tant que soldat.
particularités :
né de zircon incolore, sa dureté est de 7,5 et sa gemme d'origine se trouve à la naissance de sa nuque, toujours camouflé par un vêtement bien trop blanc, beaucoup trop propre.
avatar :
Antarcticite (HNK) // avatar made by cheshireFTW + Vertigo ma waifu
Messages :
63
comptes :
Balekouille
Age :
25
Date d'inscription :
08/08/2018
kosmo
vous êtes tous beaucoup trop choupinous

@revolver lis berserk tu verras comment la douceur de griffith cache bien des choses
merci

@suzy hao j'espère que ta curiosité va être déjà un peu plus fullfill là ;)) merciii

@fenris pas aussi belle que toi t e l l e m e n t faible mais tout ça c'est la faute de @neige ok


@ocelot trop de pression devant tant de curiosité ce cocktail te réserve encore bien des choses

@astral qui NE HAIT PAS GRIFFITH EN VRAI il a de la chance d'être pretty quand même pcq ptn (guts forever dans mon coeur griffith à jamais dans mon four ptn) (avec plaisir pour le lien eheh
Dim 12 Aoû - 20:31
avatar
habitation :
Sud, près de la cascade. Le bruit de l’eau est la seule chose qui peut l’apaiser pendant ses longues nuits d’insomniaque.
affiliation :
Anké. Bras droit à Atropos. Supplications qui résonnent encore dans les murs. Genoux encore écorchés. Mains tremblantes et jointes. Besoin vital. Viscérale. De se rendre utile. De revêtir son armure. De repartir. D’être parmi ceux qu’on suit. De répondre à ce qui habite en lui. A cette destinée, cette fatalité et cette violence. Violence toutefois mise en laisse. Gardée profondément enfouie. Réponse positive. Place donnée. Place nouvelle. Cœur ; Gemme, allégée. Poids qui s’alourdit. Nuits de plus en plus blanche. Mais une nouvelle raison de vivre.
particularités :
Création double. Traits similaires, asiatiques et mélange européen incertain. Parenté de pierre. Liens éternels. Origines malgré tout brouillées, à peine ébauchées. Gemme trop présente dans cette apparence insipide et froide. 8 mohs. Dureté, force, résistance presque sure. Résistance bienvenue pour la plupart du temps. Résistance maudite quand vint le temps des doutes, de l’amertume et de la guerre fraternelle.
avatar :
Griffith - Berserk // Jooehon (Monsta X) + revolver
Messages :
29
comptes :
+ Haneul Thanatophonos
Date d'inscription :
12/08/2018
kosmo
Je suis impressionné par la longueur des textes. Curieux de voir ce que le bras droit d'Atropos va faire du coup !
Lun 13 Aoû - 14:11
avatar
affiliation :
eskeia (phonos)
particularités :
réincarnation d'andromaque

béni d'héra + le don d'abraxas est puissant mais il ne peut s'en servir pour lui-même. il lui confère la capacité de se lier à une personne de son choix et de lui apporter tout soutien dont elle aurait besoin. est-elle blessée ? abraxas est capable de partager la douleur, voire de transférer la blessure sur lui-même. est-elle fatiguée ? il peut lui donner un peu de sa propre énergie. a-t-elle du mal à contrôler son propre don ? il peut l'aider à le faire. abraxas peut en faire beaucoup pour celui ou celle à qui il se liera, mais toujours au détriment de sa propre santé, de sa propre vie.
avatar :
chisaki kai (© meru90) / paradis + dévotion + dante
Messages :
168
Date d'inscription :
25/07/2018
yvridio
ce début de fiche qui envoie déjà DU LOURD
ce rôle
cette gemme
(et cette ref)


also les textes sont vrmt travaillés du coup je comprends un peu mieux la douleur de la partie question ftgyhjk
mais dans tous les cas cette fiche sera qualitative j'en suis persuadée
bon courage pour la suite & garde la pèche

Lun 13 Aoû - 18:35
avatar
habitation :
est // une vieille caravane sur la côte.
affiliation :
nope
avatar :
2D // Gorillaz (self + cobreau + kasimir + devotion ♥)
Messages :
106
Date d'inscription :
10/07/2018
hinos
You might have won the battle, but not the war. (hastuharu)
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Warhammer Battle
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.
» Battle of kyuden Tanbo
» Cypher's sisters of battle
» Star Wars Starship Battle
réponse rapide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum