wicked lands

these violent delights have violent ends

exit wounds ((mazette))

you’re a crossfire with sunburned kisses and you swallow the sky when the sun rises with all its colors and it tastes of ravenous hunger and you wish you could vomit it all out before it starts to burn down your throat. — r.m
le paysage le laisse perdu. perplexe. son regard qui se perd sur un ciel qu’il ne connaît pas, ou trop peu. couleurs enchanteresses qui l’assomment presque de leur nouveauté gracile. y’a son regard qui se perd sur la vue. y’a son regard qui se perd dans la vue. pensées qui se bousculent. la compréhension encore fragile à savoir ce qu’il fait aussi. et y’a le soleil aussi. le soleil comme un guide, ses yeux qui se perdent encore dans celui-ci, cherchant un signe vain. regard qui se perd, dévie, la crainte ancrée d’entendre encore des remarques sur son affection morbide pour l’astre solaire. crainte d’entendre des remarques dans sa bouche à elle. comme les autres. comme un triste souvenir d’un passé sombre. elle. lysianne. mazette pour tout le monde. le nom comme un goût de cendre. et il serre les dents xishui. tente de faire passer le goût âcre. le goût du passé aussi. il serre les dents, et attend. attend, au même endroit où il l’a revue il y a peu. quasiment inchangée. et lui toujours sur ses gardes. masque posé, comme un automatisme, ne jamais se révéler plus que nécessaire. l’impression encore cruelle qu’on le condamne d’un regard. qu’elle l’a déjà condamnée. y’a ses épaules qui s’affaissent, ses poings qui se serrent, ses mains depuis longtemps insensibilisées à force de brûler. et ses ongles qui tracent des croissants de lune dans ses paumes. et il l’attend pourtant. comme on attend la condamnation. il l’attend. tristement. le masque posé, le regard au loin, un air froid qu’on lui connaît. sourcils froncés, le bleu de ses yeux racontant des histoires plus tristes qu’on ne pourrait le croire. y’a ses épaules qui sont affaissées alors qu’elle arrive. alors qu’elle s’impose. crinière de feu qui brille dans la lumière du dieu soleil, et il s’arrête un instant sur elle. ses yeux qui se posent sur elle, curieux. revoyant les sourires qu’elle offrait à suzy, revoyant la candeur que ses traits pouvaient prendre. pourtant fermés. le procès va commencer. le sien. et pour seule défense il n’a que ses mots. l’arrogance d’un garçon ailé aussi. pour se défendre il n’a que lui, et en face, elle a le monde, pour le condamner. « mazette. » le nom qui coule de ses lèvres, murmure, jamais un mot plus haut que l’autre. maîtrise vocale depuis toujours ou presque pour ne pas se rappeler la sensation de sa gorge déchirée face à ses brûlures. « va directement droit au but, je sais que je t’insupporte. » on le croirait arrogant, indolent, fierté qui suinte son aura. il veut juste que l’expiation soit rapide, la sentence un éclair. mais l’attitude est trompeuse, et le nombre de fois où il a pu tromper les autres même sans le vouloir n’est qu’un cruel rappel. les apparences sont trompeuses.  



@mazette  ♡
(c) noctae
Dim 29 Juil - 21:42
Xishui Wang
habitation :
nord ((vorei)) — appartement où il passe seulement ses nuits, comme un endroit où dormir sans avoir le nom de maison.
affiliation :
eskeia ((phonos)) — de ceux qui pourraient devenir des victimes - casualities - soldat sachant se battre, pourtant envoyé pour ses dons, médecin avant toute chose ayant vu plus d'horreurs que de merveilles.
particularités :
enfant d'apollon autant béni que maudit, la réincarnation douloureuse de cet être qui aimait tant le soleil ((icarus)) — toucher divin ((guérison)) capacité à soigner les autres en laissant sa peau se marrer de fleurs rougeoyantes, brûlures du soleil comme un rappel cruel à ce qu'il est.
avatar :
hakuryuu ren (kim soonyoung - svt) + strparadise bb ♡
Messages :
76
Date d'inscription :
26/07/2018
yvridio
exit wounds
feat. xiushi wang
Non. C'est un gros non. Cela a toujours été un non, même à l'époque. Suzy lui avait de lui, elle lui avait dit à quel point il avait l'air beau, et drôle, et charmant, et parfait, et si, et ça, mais non, c'était une racaille, tout le monde le considérait comme tel et ce n'était pas pour rien. Mais Suzy, elle avait des paillettes dans les yeux quand elle le voyait, des papillons dans son ventre et des sourires au visage. Alors, Mazette, elle n'a rien dit. Rien du tout. Mazette, elle a gardé cela pour elle. Parce que de toutes façons, ce genre d'amourette, ça ne dure jamais vraiment longtemps.

Sauf que voilà, ça avait duré jusqu'au moment où ils soient voisins de balcon. Une blague, aux yeux de Mazette. C'était impossible. Alors elle voulait voir cela, comprendre. Elle les avait invité à passer la voir. Elle avait été tendre, mielleuse et tout sourire aux yeux de son amie. Elle avait été courtoise, au minium, avec l'autre. Parce que non. C'est un gros non.

Enfin, « c'est » est très rapidement dit. Elle avait commencé à douter. Parce qu'il n'avait pas l'air si terrible que cela. Mais bon, ça ne changeait pas grands choses; elle devait lui parler quand même. Il eut la décence de lui répondre, d'ailleurs, et de ne pas la faire attendre. C'est déjà cela. Xishui Xang. Ce sont les formalité à échanger lorsque l'on se regarde ainsi, lorsque les yeux se défient. Mais il la surprend. Mazette est surprise, si ce n'est choquée. Elle écarquille un peu les yeux. Il a compris l'idée, la raison principale de sa venue, mais elle ne comptait guère être si cruelle que cela, Mazette. Alors, elle hausse les épaules. M'insuporter ? Ne te donne pas autant de privilège. Elle prend un vieux sourire, Mazette, un de ceux qui ne montrent aucun respect. Elle croise les bras devant elle et le juge, sans aucune pression. Elle a droit. S'il la frappe, il risque sûrement plus qu'elle, alors qu'elle travaille pour l'Ordre à une fonction importante.

Mais ce n'est pas pour cela, qu'il est là. Non de non, Mazette, ce n'est pas pour ça. Elle a beau faire la fille puissante, elle n'a pas envie de faire durer les choses, elle a du travail en plus de cela, Mazette. Elle veut aller droit au but, même si elle veut le laisser croire le pire du pire. Si tu es là, c'est pour Suzy. Qu'est-ce que tu prévois contre elle, hein ? Elle est franche, Mazette. Elle s'inquiète. Elle veut le meilleur pour sa Suzette et elle refuse qu'un inconnu, une sorte de bad boy, ne la blesse.
pour endymion ♡



Dim 29 Juil - 22:11
Mazette
habitation :
sud
affiliation :
œil, ordre
particularités :
réincarnation d'orphée, pleure des pétales quand elle est heureuse, bénédiction de perséphone.
avatar :
asuka s. langley, evangelion || madelaine petsch (d'arty, dévo, alba)
Messages :
99
Date d'inscription :
25/07/2018
yvridio
exit wounds ((mazette))
Page 1 sur 1
réponse rapide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum